En Lettres - Conférences Plénières

BTRAresume

 

Plan du résumé de BIOTechno 2010 :

 

CONFERENCES PLENIERES

 

Panorama des Biotechnologies

Clémence LABAT, Grand Lyon – Arsia AMIR-ASLANI, EM Grenoble

Les entreprises françaises de biotechnologies se concentrent autour de grands pôles comme Paris, Lyon ou Toulouse. Le principal atout du pôle Lyon-Grenoble-St Etienne est un très riche tissu industriel, via le dynamisme des PME locales et les investissements par des grands groupes, renforcé par la forte concentration en laboratoires de recherche et le nombre important d’étudiants en sciences. Bien que de petite taille, les sociétés de biotechnologie arrivent aujourd’hui à maturité, et résistent bien à la crise économique actuelle. En revanche celle-ci a été, pour la plupart des grands groupes, l'occasion d'opérer d'importantes restructurations. Par ailleurs, face aux coûts élevés de l’activité de R&D, qui est absolument nécessaire à l’innovation, la fusion de ces entreprises et/ou leur rachat par les gros groupes pharmaceutiques est aujourd’hui favorisé, de même que la sous-traitance de projets vers les laboratoires publics. 

 

Clusters et Pôles de compétitivité, des atouts à l’international

Emilie ROMEO, ADEBAG – Kevin ROMANI, Lyonbiopôle

Lyonbiopôle, pôle de compétitivité mondial focalisé sur la lutte contre les maladies infectieuses humaines et animales, permet la dynamisation du secteur R&D en Rhône-Alpes. De son côté, le biocluster grenoblois ADEBAG favorise le développement et la promotion des biotechnologies, bio-industries et technologies et services pour l’autonomie et la santé.

Ils ont pour caractéristique commune de mettre en relation les entreprises Rhône-Alpines du domaine des sciences du vivant avec les centres universitaires, hospitaliers et scientifiques de la région. La mise en réseau de ces différents acteurs favorise l’émergence de projets collaboratifs innovants, afin d’accroître la compétitivité des entreprises de la région.

L’accent est mis sur le développement à l’international via des programmes collaboratifs avec l’Amérique du nord et via le projet européen Alps Bio Cluster, coordonné par l’ADEBAG, regroupant ces deux entités Rhône-alpines ainsi que des structures suisses, italiennes, autrichiennes et allemandes.


Les 3 « R »: Réseau, Recrutement, Réussir

Olivier LUISETTIi, Luisetti’s network - Virginie VAYER, bioMérieux – Christine GATTAZ, Pôle Emploi – Marie-Claire THIVEND, Indépendante – Christine GIOVANE, Acavi Sci. Recruitment

 Le réseau peut se définir comme le regroupement d’un ensemble d'individu présentant un intérêt commun. Ces personnes peuvent être identifiées sur différents sites de réseau sociaux (Viadeo, Linkedin, Tianji, apnacircle…). Le réseau est important, fonctionne à double sens et doit être entretenu, il faut rester en contact et savoir échanger. Il est beaucoup plus facile de construire son réseau lorsque l’on n’est pas en recherche d'emploi, de cette façon l'interlocuteur sent que nous ne sommes pas dans l'attente d’un service. Une fois notre réseau fait, et afin de faciliter le recrutement, il est indispensable d'avoir clairement identifié son projet professionnel. Il est important de savoir que 70 à 80% des offres d'emploi ne sont pas publiées et que 20% des recrutements se font par les réseaux, d’où l’accent mit sur l’importance de se constituer un bon réseau. A partir de là, le recrutement ne dépend plus que du postulant, sa réussite va dépendre de sa capacité, à se décrire de manière succincte et à mettre en valeur ses atouts.

 

Une journée en R&D

Virginie COURTOIS, Sanofi Pasteur – Corinne BRESSON, IDD Biotech – Laurence CROMBEZ, Flamel Technologies

La recherche fondamentale permet de comprendre des mécanismes. La recherche appliquée qui en découle abouti au produit.

L'une est concrète avec des délais et un résultat visible, quand l'autre mène à une publication n'étant pas forcément le reflet du travail effectué.

L'appellation du poste de chercheur dans une société varie en fonction des entreprises, mais les journées se ressemblent. Une journée type d'un manager de recherche est un enchainement de préparation de réunions, des dites réunions, de suivi d'avancement, d'encadrement, de rédaction de rapport, de bibliographie, d'analyse de résultat et parfois de mise en place de nouvelles technologies. Les atouts des docteurs pour exercer en entreprise sont essentiellement les compétences techniques, rédactionnelles et l'esprit de synthèse. De plus l'anglais est primordial dans ces fonctions ainsi qu'une bonne connaissance de l'environnement de l'entreprise.

Après un poste de chercheur, l'évolution est possible et différents secteurs sont facilement accessibles, mais il faut plusieurs années pour maitriser le poste.